Le nouvel évêque de Coire enfin désigné

16 Février, 2021
Provenance: fsspx.news
L’abbé Joseph Bonnemain

La longue attente vient de prendre fin pour le diocèse de Coire par la désignation du nouvel évêque en la personne de l’abbé Joseph Bonnemain.

Le précédent évêque, Mgr Vitus Huonder, avait présenté sa démission le 21 avril 2017, jour de son 75e anniversaire. Mais celle-ci avait été finalement refusée, et Mgr Huonder restera en poste jusqu’en mai 2019.

Mgr Pierre Bürcher est alors nommé administrateur apostolique, chargé de préparer l’élection du futur évêque. En effet, le diocèse de Coire possède le privilège d’élire son évêque par la voix du chapitre cathédral.

Mais le jour de l’élection venu – le 23 novembre dernier – les chanoines se refusèrent à élire un successeur à Mgr Huonder. Le dernier mot revenait alors à Rome.

En ce 15 février 2021, le diocèse communiquait la nomination de l’abbé Joseph Bonnemain par le pape François.

L’abbé Bonnemain occupait le poste de délégué de l'administrateur apostolique, et d’official du diocèse de Coire. Son curriculum vitae fait état de sa qualité de médecin.

L'administrateur apostolique continuera à diriger le diocèse jusqu'à la consécration et l'investiture de Joseph M. Bonnemain, dont la date sera annoncée dès que possible.

Dans le même communiqué, le diocèse annonçait que le pape François avait accepté la démission de l'évêque auxiliaire Marian Eleganti, âgé de 65 ans, qui possédait une réputation méritée de conservateur.

Le diocèse de Coire n’est pas un diocèse facile : les catholiques de la région de Zurich en particulier, peuvent être décrits comme plus protestants que les protestants qui les entourent. Ils avaient organisé une grève du denier du culte durant la présence de Mgr Wolfgang Haas à la tête du diocèse, après s’être allongés devant la cathédrale le jour du sacre du nouvel évêque.

La guerre entre certaines parties du diocèse et l’évêque, s’était conclue par la nomination, en 1997, de Mgr Haas à la tête de l’archidiocèse de Vaduz – couvrant tout le Lichtenstein – prélevé par le Vatican sur le diocèse de Coire dont il faisait partie auparavant.

Quant à Mgr Huonder, il avait été plusieurs fois la cible des critiques, notamment pour avoir rappelé l’enseignement de l’Eglise sur l’homosexualité.