Le prieuré du Nigéria fête ses dix ans

06 Décembre, 2022
Provenance: fsspx.news

Fondé le dimanche 26 août 2012, le prieuré du Nigéria a fêté ses dix années d’existence : une occasion de cérémonies d’action de grâces et de prières renouvelées à l’intention des bienfaiteurs dont la mission est si dépendante. Dix années de soutien fidèle de la part des fidèles d’Europe et d’Amérique.

En dix ans, le ministère s’est bien développé, et de manière progressive, ce qui est un gage de qualité et de sérieux. Les prêtres desservent sept centres de messe en plus du Prieuré.

Le plus important est celui de Lagos, le New-York de l’Afrique de l’Ouest. Si le Prieuré accueille un peu plus de 250 fidèles le dimanche de manière régulière, la communauté de Lagos n’est plus bien loin derrière avec une assistance de 220 fidèles.

C’est du reste de cette communauté que la mission recueille le fruit le plus précieux de son apostolat : les vocations sacerdotales. Deux de ses jeunes fidèles sont déjà dans nos séminaires tandis que deux autres se préparent au Prieuré à les y rejoindre.

La capitale fédérale, Abuja, reçoit une visite hebdomadaire mais dans des circonstances difficiles. La mission n’est pas propriétaire de la chapelle qui est trop petite pour être aménagée plus qu’elle ne l’est.

De plus Abuja est dans la partie musulmane du Nigéria où la pression sociale et l’insécurité rendent la vie difficile aux Catholiques. Cependant notre petite communauté de 80 fidèles se développe gentiment.

Onitsha, Port-Harcourt et Oji River reçoivent aussi la visite des prêtres. La première tous les dimanches, les autres par alternance. Nous comptons environ 250 fidèles en tout.

A Port-Harcourt, la communauté des fidèles réunit une soixantaine de personnes jeunes et vraiment convaincues. Ces jeunes parents sont en ce moment même en train de construire une église, avec les ressources très limitées dont disposent les Nigérians.

Pour pallier le manque de fonds, ils prennent sur leur temps libre pour réaliser par eux-mêmes les travaux qui leur sont accessibles, creuser les fondations, mouler les parpaings, etc. Ces fidèles méritent vraiment du secours en raison de leurs sacrifices et de leur générosité dans ce projet.

Enfin, il y a des voyages irréguliers, de prospection dirait-on, à Accra au Ghana (anglophone) et à Cotonou au Bénin (francophone). Autour d’un petit noyau de fidèles convaincus vient se joindre à chaque visite un nombre très irrégulier de curieux.

L’événement le plus important de cette dernière année, c’est l’emménagement dans le nouveau bâtiment, construit principalement grâce aux dons de fidèles de Suisse, mais aussi de nombreux autres. Les prêtres sont donc installés dans une maison de trois étages avec chapelle, lieux de communauté, chambres et trois salles de classes.

Mais les projets restent nombreux : l’église de Port-Harcourt et l’aménagement du troisième étage du prieuré, pour les pré-séminaristes et les pré-postulants frères.

Nous pouvons vous assurer que les prêtres, les pré-séminaristes et les fidèles du Prieuré offrent quotidiennement leurs chapelets pour leurs bienfaiteurs. Merci pour toute aide spirituelle ou matérielle !

Ci-dessous, le n° 16 de SOS Africa.