Le Real Madrid offre ses coupes à la Vierge de l’Almudena

01 Juin, 2022
Provenance: fsspx.news
Cathédrale Santa Maria La Real de La Almudena

Il est de tradition que, lorsque le Real Madrid remporte un titre important, l’institution offre le trophée à la Vierge de l’Almudena, patronne de la ville. Cette année, le club a remporté la Liga et la Ligue des champions, et les a offertes à la Vierge dans la cathédrale de la capitale espagnole.

La tradition a été gardée, et la cathédrale de l’Almudena a été le premier arrêt du Real Madrid lors de sa visite des institutions. L’équipe a offert la 14e Coupe d’Europe et le 35e titre de la Ligue à la Patronne de Madrid. Ils furent reçus par l’archevêque de la capitale espagnole, Carlos Osoro.

Une fois dans l’église, les joueurs se sont rendus un par un à l’autel, pendant que deux d’entre eux portaient le trophée de la Ligue des Champions et le placent sur un lutrin avant les discours. Deux autres joueurs ont porté le trophée de la Ligue.

Le Cardinal et Archevêque de Madrid. S.E.R. Carlos Osoro a dédié quelques mots à l’équipe : « Le Real Madrid est la culture de la rencontre, de l’équipe. Je vous remercie du fond du cœur d’avoir porté le nom de Madrid sur tous les continents. »

Notre-Dame d’Almudena

Elle est la patronne de Madrid : déjà considérée comme telle depuis l’Antiquité et déclarée liturgiquement. Sa fête est fixée au 9 novembre, jour où, selon la tradition, elle est apparue sur les murs de la ville en l’an 1085.

Madrid s’est tournée vers elle lors d’une grave inondation survenue en 1645 ; et le 8 septembre de l’année suivante, en raison des miracles qui lui sont attribués, les échevins de Madrid ont fait un autre vœu solennel pour célébrer sa fête ce jour-là.

Pendant presque deux siècles, la promesse a été ponctuellement remplie, jusqu’en 1836. Plus tard, en fonction de la couleur politique des différents conseils municipaux, ils ont assisté ou non à la solennité religieuse.

Le 10 novembre 1948, elle a été canoniquement couronnée par l’évêque de Madrid-AIcalá, en présence du chef de l’Etat, du nonce et de l’ensemble du gouvernement. La couronne, composée de plusieurs kilos d’or et de 40 kilos d’argent, comporte plus de 2 000 pierres précieuses.

L’origine du nom

Lorsque Madrid a été reconquise, les mosquées ont été converties en églises. L’une d’elles était dédiée à Santa Maria, celle de la Citadelle ou de l’Almudena. De al-mudayna, la citadelle, diminutif de medina, ville.

L’église de Santa Maria la Mayor de la Almudena

Il est très probable que l’église qui existait avant l’invasion arabe ait été convertie en mosquée avant de redevenir une église. Selon les historiens, elle était petite et d’une architecture médiocre. À mesure que l’importance de Madrid augmentait, l’église paroissiale de Santa Maria la Mayor, comme on l’appelle, s’est également améliorée, mais toujours dans les limites de sa petite taille.

En 1870, après le triomphe de la Révolution, le conseil municipal, à l’image des musulmans ou des barbares païens, a ordonné la démolition de l’église Sainte-Marie, malgré les protestations du clergé et des fidèles. L’image de Notre-Dame de l’Almudena a été transférée au couvent des Bernardas jusqu’en 1911, puis placée dans la crypte récemment terminée de la nouvelle cathédrale.

On a attribué aux prières de la Vierge le salut de la ville en 1197, alors qu’elle était assiégée par Miramamolin qui tentait de la réduire par la faim. Des enfants, qui jouaient près de l’église, ont fait un trou dans un mur et du blé a commencé à en sortir : c’était un dépôt de blé oublié, d’une telle abondance que les Madrilènes ont pu en jeter aux assiégeants, qui se sont découragés et retirés.

La nouvelle cathédrale

Après la démolition de l’église Sainte-Marie, il a été décidé de construire un nouveau temple dédié à la Vierge de l’Almudena, proche de l’ancienne église. Les travaux ont commencé en 1883, puis le projet a été agrandi deux ans plus tard pour faire une cathédrale à la création du diocèse de Madrid.

Après bien des tribulations, les travaux se sont achevés en 1993, année de la consécration de la nouvelle cathédrale sous le titre de Cathédrale de Santa María La Real de La Almudena.

Statue de la Vierge de l’Almudena