Le roi de Jordanie réaffirme son patronage sur les lieux saints

27 Avril, 2022
Provenance: fsspx.news

La dynastie hachémite de Jordanie continuera à exercer avec encore plus de vigueur et de décision sa responsabilité historique de protéger et de sauvegarder les lieux saints de Jérusalem, afin que les croyants puissent continuer à y pratiquer librement.

Le roi Abdallah II a réaffirmé la protection historique revendiquée par la Maison royale de Jordanie sur les lieux saints musulmans et chrétiens de Jérusalem, dans la soirée du lundi 25 avril, lors du dîner officiel de l’Iftar (rupture du jeûne) organisé au palais royal à Amman, auquel participaient de hauts représentants des communautés chrétienne et islamique de Jérusalem.

Au banquet étaient présents le Patriarche grec orthodoxe de Jérusalem, Theophilos III, Mgr Pierbattista Pizzaballa, Patriarche de Jérusalem des Latins, et le Cheikh Muhammad Hussein, grand mufti de Jérusalem, ainsi que le jeune prince héritier de Jordanie, Al Hussein bin Abdullah II.

Ces dernières semaines ont été marquées par une nouvelle escalade des tensions et des affrontements autour des lieux saints chrétiens et musulmans de la vieille ville de Jérusalem. Ainsi, la semaine dernière, des affrontements entre musulmans palestiniens et forces de police israéliennes se sont à nouveau produits sur l’Esplanade des Mosquées.

D’autre part, le Patriarcat grec orthodoxe de Jérusalem a déploré les restrictions imposées par Israël pour limiter le nombre de fidèles, à l’intérieur et autour de l’église du Saint-Sépulcre, le 23 avril, Samedi saint, jour de la cérémonie traditionnelle du feu sacré, au début de la veillée pascale, et le 24 avril, dimanche de Pâques pour les Eglises qui suivent le calendrier julien.

Au cours du dîner de lundi soir – rapportent les médias jordaniens – le roi Abdallah a confirmé que la Jordanie se coordonne avec les autres dirigeants politiques arabes pour contrer toutes les violations qui mettent en péril la coexistence toujours fragile des différentes communautés religieuses dans la ville sainte.

Au cours du banquet, Mgr Pierbattista Pizzaballa, Patriarche latin de Jérusalem, a déclaré que le lien entre le Roi et la Maison royale hachémite avec Jérusalem est internationalement reconnu et apprécié, soulignant que la voix du Roi est un point de référence face à la résurgence périodique de tensions autour des lieux saints.

Lundi 25 avril, la Chambre des représentants de Jordanie a voté en faveur d’une augmentation des peines pour les infractions d’outrage aux croyances ou aux sentiments religieux. La peine minimale pour ces infractions est désormais de quatre mois d’emprisonnement (contre trois mois auparavant) et d’une amende ne dépassant pas 500 dinars jordaniens (contre 20 dinars auparavant).