Le Secrétariat général du Synode re-référence un site de lobby LGBT

16 Décembre, 2021
Provenance: fsspx.news
Sr Jeannine Gramick et P. Robert Nugent

La semaine dernière, le Secrétariat général du Synode des évêques avait supprimé un lien vers le site web de New Ways Ministry (NWM), une organisation qui fournit une assistance pastorale aux homosexuels mais qui s’écarte de la doctrine de l’Eglise. Le 13 décembre 2021, non seulement le lien a été rétabli mais le Secrétariat général a présenté ses excuses aux responsables de l’organisation.

Le Secrétariat général du Synode des évêques avait supprimé le lien vers le site de NWM après avoir vérifié que le groupe avait été désapprouvé à la fois par le Saint-Siège et par les évêques américains.

Origine et situation de New Ways Ministry

NWM a été fondé en 1977 dans l’archidiocèse de Washington par Soeur Jeannine Gramick et Père Robert Nugent.

Depuis le début des années 80, les évêques américains se sont inquiétés des positions hétérodoxes des deux supérieurs de cette fondation. En 1984, une première intervention du Saint-Siège leur ordonnait de se séparer totalement et complètement de NWM, et de se conformer avec exactitude à l’enseignement de l’Eglise sur l’homosexualité.

S’étant retirés de la direction, Sr Jeannine et Fr Nugent continuèrent à œuvrer avec NWM et maintinrent une doctrine ambigüe sur l’homosexualité, critiquant explicitement la doctrine de l’Eglise sur cette question.

Après la publication d’un livre hétérodoxe, mis à l’examen par la Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF) qui pointa plusieurs erreurs, les auteurs refusèrent de l’amender.

Suite à l’échec de tentatives répétées pour résoudre les problèmes présentés par les écrits des deux auteurs, la CDF déclara que « les positions de Sr Jeannine Gramick et du Père Robert Nugent concernant le mal intrinsèque des actes homosexuels et le trouble objectif de l’inclination homosexuelle sont doctrinalement inacceptables ».

La note ajoute que « pour ces raisons, Sœur Jeannine Gramick et le Père Robert Nugent sont interdits de façon permanente de tout travail pastoral impliquant des personnes homosexuelles ».

En 2010, le cardinal Francis George, alors président de la conférence des évêques des Etats-Unis (USCCB), a publié une déclaration soulignant que New Ways Ministry « n’a pas l’approbation ou la reconnaissance de l’Eglise catholique et qu’ils ne peuvent pas parler au nom des fidèles catholiques aux Etats-Unis ».

François loue ce que l’Eglise a condamné

Cela n’a pas empêché le pape François, selon sa manière habituelle, de louer les actions de cette organisation, en écrivant récemment une lettre personnelle à la directrice de NWM, dans laquelle il fait expressément l’éloge de la religieuse hétérodoxe, la qualifiant de courageuse.

Suite à cela, Thierry Bonaventura, administrateur de la communication du Secrétariat général, s’est excusé, dans une déclaration publiée lundi sur le site Internet de NWM, « d’avoir retiré du site Internet un lien vers notre vidéo encourageant les personnes LGBTQ à participer aux consultations du Synode ». Aujourd’hui, 13 décembre, le lien est à nouveau visible sur synodresources.org.

M. Bonaventura a déclaré que la suppression du lien était une décision personnelle prise pour des « raisons de procédure interne ». Il s’est excusé de l’avoir supprimée et a déclaré que cela avait « généré de la douleur pour l’ensemble de la communauté LGBT qui s’est une fois de plus sentie exclue ».

Le prêtre jésuite controversé James Martin, apôtre du lobby LGBT dans l’Eglise, qui fait depuis des années des déclarations allant à l’encontre de la moralité de l’Eglise sur ces questions, n’a pas manqué de se féliciter de cette rectification sur Twitter.