Les commissaires de Terre Sainte ont six cents ans

22 Février, 2021
Provenance: fsspx.news
Croix de la Custodie, sur la porte du Jardin de Gethsémani

La custodie franciscaine de Jérusalem commémore le six-centième anniversaire de l’institution des commissariats de Terre Sainte par le pape Martin V. Jadis créée pour soutenir les chrétiens dont l’existence était menacée par l’islam, les commissaires jouent désormais un rôle important dans l’organisations des pèlerinages et des nombreuses œuvres caritatives qu’ils président.

Ils n’ont pas encore l’âge du vénérable Mathusalem, mais s’en rapprochent : le 14 février 1421, par la bulle His quae pro ecclesiasticarum, le pape Martin V créait l’institution des commissaires de Terre Sainte, dans le but de soutenir les missions sur le lieu de naissance du Christ, tombé entre les mains de l’islam.

Une création rendue possible par le souvenir du passage de saint François d’Assise en Terre-Sainte, au XIIIe siècle, et au fait que les Turcs, puis l’empire Ottoman, ne tolérèrent que la présence des frères mineurs, parmi toutes les autres communautés latines, jusqu’au XIXe siècle.

A cette occasion, le pape François a envoyé un message aux frères franciscains de la custodie, réitérant son soutien à leur « précieux service » et leur accordant sa bénédiction : « la mission des commissaires est toujours d’actualité », a expliqué le Saint-Père qui souligne le rôle joué  par la custodie dans l’organisation des pèlerinages, de la collecte annuelle pour la Terre Sainte, et des nombreuses œuvres caritatives qui permettent de faire rayonner l’Eglise au Moyen Orient.

Le père Francesco Patton, custode de Terre Sainte, a célébré une messe d’action de grâces le 15 février dernier à Jérusalem, afin de commémorer ces six siècles de présence franciscaine, et de prier pour les nombreux bienfaiteurs de l’église du Saint-Sépulcre.

« Les commissariats n’ont pas été établis il y a six cents ans par hasard », explique le père Marcelo Ariel Cichinelli, délégué pour les commissariats de Terre Sainte. « L’histoire situe leur création dans une période difficile pour la vie de la custodie à une époque où un soutien fort était nécessaire pour la mission en Terre Sainte. »

Au XIVe siècle, les franciscains ont d’abord délégué aux laïcs le soin d’apporter un soutien financier à la Terre Sainte. C’est alors qu’est apparue la fonction de « procureur », préfigurant celle de commissaire : ainsi, en 1392, des lettres patentes mentionnent un marchand du nom de Ruggero Contarini, comme premier commissaire.

Au fil des siècles, les laïcs ont été progressivement remplacés par les pères franciscains et aujourd’hui, tous les commissaires sont nommés par leur supérieur territorial, après consultation du custode.

De nos jours, des commissariats de Terre Sainte sont présents dans le monde entier : ils sont actuellement au nombre de soixante-sept, répartis dans soixante pays.

Leur existence témoigne de l’importance du soutien de l’Eglise universelle à la Terre Sainte, qui se concrétise chaque Vendredi saint par la Collecte pour les lieux saints, instaurée par le pape Léon XIII, le 26 décembre 1887.