“Mère Alix Le Clerc”, de A. de Remiremont

31 Juillet, 2021
Provenance: FSSPX Spirituality
Mère Alix le Clerc

Les éditions de Chiré viennent de rééditer, dans la collection Ames ardentes, cet ouvrage paru en 1946, un an avant la béatification d’Alix Le Clerc par le pape Pie XII.

Il présente la vie et les vertus de la bienheureuse Alix Le Clerc (1576-1622), fondatrice, avec saint Pierre Fourier, des Chanoinesses de Saint-Augustin (communauté devenue Congrégation Notre-Dame en 1628), qui se consacrent à l’éducation des jeunes filles.

Figure éminente de la Contre-Réforme en Lorraine, la bienheureuse Alix Le Clerc est également une mystique, parmi les personnalités marquantes de l’Ecole française de spiritualité, qui voit le jour à l’orée du Grand Siècle.

Se retirant du monde, après avoir été touchée par la grâce, et se sentant appelée à fonder une nouvelle communauté religieuse, alors qu’elle a tout juste vingt ans, Alix Le Clerc s’ouvre à saint Pierre Fourier : « Il faut faire une maison nouvelle pour y pratiquer tout le bien qu’on pourrait. »

Trop prudent pour donner crédit à des imaginations de femme, trop prudent aussi pour risquer de contrister l’Esprit, si cela était de lui, Pierre Fourier priait sur cette idée. Un jour il dit à Alix : « Eh bien ! allez ! trouvez des compagnes. »

C’était un défi. Humainement parlant, ce recrutement à Mattaincourt était du domaine de l’impossible. « Mais il me semblait que tout était possible à Dieu, s’il le voulait », devait écrire la bienheureuse.

Au sortir des guerres de Religion, après tant de calamités et de drames, la divine Providence suscita une nouvelle floraison de saints.

« En France, ce fut sur tous points du royaume qu’éclata la sainteté : saint François de Sales (1567-1622) en Savoie, saint Pierre Fourier (1565-1640) en Lorraine, Dom Michel Le Nobletz (1577-1652) et le père Julien Maunoir (1606-1683) en Bretagne, saint Vincent de Paul (1581-1660) à Paris, saint François Régis (1597-1640) en Vivarais, saint Jean Eudes (1601-1680) en Normandie. Quel printemps de grâces ! »

A. de Remiremont, Mère Alix Le Clerc, Ed. Chiré, 2021, 176 p., 17€.