Malaisie : les islamistes font campagne contre les chrétiens

15 Mai, 2021
Provenance: fsspx.news
La mosquée de Kota Kinabulu Sabah

En Malaisie, une campagne d’intimidation vise à monter les musulmans contre la minorité chrétienne du pays, au moyen de la diffusion – à grande échelle – d’un livre qualifiant les chrétiens « d’ennemis de l’islam  qui nourrissent de mauvaises intentions et répandent des mensonges ».

C’est une information qu’on ne trouve pas sur les grandes plateformes occidentales de défense des droits de l’homme : en Malaisie, un livre s’efforce de discréditer la minorité chrétienne auprès des musulmans majoritaires dans le pays.

Publié pour la première fois en 2014, le livre intitulé Pendedahan Agenda Kristian – « Exposé du plan caché des chrétiens » – est désormais disponible en ligne dans un format numérique, comme l’explique le portail catholique d’informations Ucanews, le 4 mai 2021.

Le contenu de l’ouvrage n’a rien d’original : il met en garde contre une prétendue conjuration chrétienne qui s’efforcerait de saper les fondements mêmes de la civilisation islamique.

Les chrétiens sont dépeints comme des êtres vénaux qui seraient en réalité des « ennemis de l’islam, portant le mensonge avec eux, et ayant toujours des intentions malveillantes ».

Enfin, le livre dénonce le prétendu « plan caché » des chrétiens qui formeraient un « mouvement organisé, adepte de la ruse, qui passe souvent sous les radars ».

Le pamphlet anti chrétien, qui émane d’une organisation islamiste de premier plan dans l’archipel malais, le Selangor Islamic Religious Council, aurait déjà été partagé à de très nombreuses reprises, faisant craindre aux chrétiens d’être la cible de possibles représailles, eux qui ne représentent qu’environ 9 % des 32 millions d’habitants que compte le pays.

Car s’il y a bien une réalité, c’est celle de l’islamisation de la société malaise qui s’opère à grandes enjambées, comme en témoigne Eugène Yapp, membre du St. Charles Institute, une ONG qui œuvre à la défense des chrétiens persécutés.

« En raison de la montée d’une idéologie religieuse mettant l’accent sur la domination de l’islam sur les autres religions, des pans entiers de la communauté musulmane malaise affirment désormais que la Malaisie doit être un Etat islamique », explique Eugène Yapp.

Inutile de dire que dans ce plan on ne peut plus explicite, les chrétiens trouveraient difficilement leur place.

Discrimination religieuse

Il faut rappeler à l’occasion de cette affaire, que la Malaisie pratique une politique discriminatoire en matière religieuse.

Du côté musulman, un amendement de la constitution, datant de 1988, statue que les cours civiles n’ont pas juridiction pour ce qui relève de la charia. Or, « l’apostasie » d’un musulman relève de la charia. Il en résulte qu’il est, dans la pratique, impossible à un musulman de changer de religion, même si l’article 11 de la constitution lui en laisse la liberté.

La ligne politique est d’ailleurs sans équivoque à ce sujet. En mai 2014, le premier ministre malaisien, Najib Razak affirmait : « Nous ne tolérerons jamais aucune demande de droit à l’apostasie par les musulmans, et nous refusons que les musulmans puissent avoir le droit d’être jugés par des tribunaux autres que ceux de la charia. »

En sens inverse, l’Etat malais bannit et sanctionne tout prosélytisme non-musulman, et encourage les conversions à l’islam, en particulier par des dons pécuniers. Les nouveaux convertis ont par ailleurs le droit de forcer leurs enfants à les suivre, sans même l’approbation du conjoint.