Mgr Cordileone institue une messe tridentine mensuelle dans sa cathédrale

05 Août, 2021
Provenance: FSSPX Spirituality
Mgr Salvatore Cordileone

L’archevêque Salvatore Cordileone a autorisé une messe mensuelle dans le rite traditionnel à la cathédrale Sainte-Marie-de-l’Assomption de San Francisco. Il a personnellement récité des prières avec les fidèles, en réparation des abus commis contre la sainte Eucharistie.

La décision d’organiser une messe mensuelle du rite tridentin dans la cathédrale, était antérieure au motu proprio du 16 juillet du pape François, Traditionis custodes, qui a imposé des restrictions drastiques à l’usage de la messe traditionnelle.

Mais c’est en réponse à cet acte papal que Mgr Cordileone a annoncé qu’il autoriserait la poursuite de la messe traditionnelle dans son diocèse, conformément à ce que précise le motu proprio : les évêques ont l’autorité pour prendre de telles décisions.

La messe mensuelle sera célébrée le premier mercredi du mois, à 15 heures. Maggie Gallagher, directrice exécutive de l’Institut Benoît XVI pour le culte sacré et la musique divine s’en est félicitée : « c’est une heure propice pour cette messe, qui rappelle le moment où Notre Seigneur Jésus-Christ est mort pour nous sauver du péché et de la mort », a-t-elle déclaré.

La première messe a été célébrée le mercredi 4 août, en la fête de saint Dominique, en rite dominicain.

Mgr Cordileone a déclaré à CNA le 16 juillet que « la messe est un miracle sous toutes ses formes : Le Christ vient à nous dans la chair sous l’apparence du pain et du vin. Ce qui compte, c’est l’unité sous le Christ. Par conséquent, la messe traditionnelle en latin continuera d’être disponible ici dans l’archidiocèse de San Francisco et sera fournie en réponse aux besoins et aux désirs légitimes des fidèles. »

Prier pour les évêques

Mgr Cordileone s’est personnellement impliqué en priant avec les fidèles pour réparer les abus commis contre le Saint Sacrement de l’autel.

Il s’est de plus engagé à poursuivre cette prière avec ses diocésains, jusqu’aux « délibérations de la Conférence épiscopale des Etats-Unis (USCCB) à la fin de cette année ».

Il faut rappeler que Mgr Cordileone a été un ardent défenseur de la rédaction d’un document contenant un enseignement clair sur l’Eucharistie par l’USCCB.

Dans une déclaration fournie à CNA en mai, Mgr Cordileone s’était dit « profondément attristé par l’acrimonie publique croissante entre les évêques ».

Il ajoutait : « Ceux qui ne veulent pas publier un document sur la cohérence eucharistique devraient être disposés à débattre de la question de manière objective et équitable avec leurs frères évêques, plutôt que de tenter de faire dérailler le processus. »

Après discussion, l’USCCB a voté en juin en faveur de l’adoption de plusieurs mesures, dont la rédaction d’un document d’enseignement sur l’Eucharistie.