Quand ses Musées éternuent, le Vatican s’enrhume

07 Août, 2020
Provenance: fsspx.news

Depuis leur réouverture, sur la base des mois de juin et de juillet 2020, les Musées du Vatican connaissent une baisse de 90% de leur taux de fréquentation habituelle. Un chiffre préoccupant qui voit le Saint-Siège privé d’importants revenus, pourtant nécessaires à l’équilibre de ses finances.

Depuis la fermeture des Musées du Vatican, le 9 mars 2020 en raison de la pandémie de coronavirus, la baisse de fréquentation représente quelque 3 millions de visiteurs. 

Au mois de juin dernier, au moment de leur réouverture, l'établissement n’a vu que 66 000 visiteurs arpenter ses couloirs ; ils étaient 70 000 un mois plus tard, selon les données publiées par le journal Il Sole 24 Ore, le 22 juillet 2020. Des chiffres estimés à 10% de l’affluence habituelle, puisqu’en 2019, 700 000 visiteurs environ avaient pénétré à l’intérieur des murs de l’enceinte léonine pour le seul mois de juillet. 

Plus préoccupant, la fermeture des musées - qui dépendent du gouvernorat de l’Etat de la Cité du Vatican - entraîne un épineux problème de trésorerie. En effet, la gestion des musées dégage en temps normal un bénéfice brut annuel de 150 millions d’euros, qui, déduction faite des coûts de gestion et de restauration, constitue une manne indispensable pour équilibrer les comptes du plus petit Etat du monde. 

Le journal italien estime que le seuil de rentabilité des musées tourne autour de 8 000 à 10 000 visites par jour. 

Pour le Saint-Siège, la collecte du Denier de Saint-Pierre, repoussée au 4 octobre 2020, sera donc essentielle afin de limiter les pertes entraînées par la baisse de fréquentation des Musées pontificaux, qui s’ajoutent à la sinistre litanie des victimes collatérales de la Covid 19.