Qui a peur de la crèche ?

04 Décembre, 2015
Provenance: fsspx.news

L’Association des maires de France a publié un Vade-mecum de la laïcité dans lequel elle demande d’interdire les crèches de Noël dans les mairies. Elle s’inquiète même de « potentielles entorses à la laïcité dans le cadre du soutien apporté à des manifestations considérées comme traditionnelles (processions, baptêmes de navires, bénédictions de bâtiments…) ».

Ce petit catéchisme de la religion laïque – car c’en est une – prétend déraciner le christianisme du sol de France et déshériter les enfants de ce patrimoine spirituel. En faire des déracinés et des déshérités, parfaitement dociles aux lois de la société libérale prétendument neutre et, de fait, spirituellement vide. Bientôt il faudra entonner dans les grands magasins le cantique du consumérisme hédoniste : « il est né le divin marché » laïc, pas gratuit mais obligatoire.

Plus encore, face aux croyances qui n’ont pas adopté le laïcisme libéral, – pas plus que l’œcuménisme et le dialogue interreligieux –, ce vade-mecum veut désarmer les âmes chrétiennes. Déracinées, déshéritées, désarmées, elles n’en seront que plus réceptives et plus vulnérables.

Au dessus de la crèche, les anges chantent en l’honneur de l’Enfant Jésus dans sa pauvre mangeoire : « Gloire à Dieu, dans les hauteurs !
 Et, sur la terre, paix aux hommes,
 objet de la bienveillance divine ! » (Luc 2,14). Voilà ce qui effraie certains, et qui nous réjouit grandement. Voilà pourquoi, à la suite de saint François d’Assise, nous faisons des crèches pour tous.

Abbé Alain Lorans