Turquie : Pas de restitution des biens ecclésiastiques… mais une restauration

28 Octobre, 2011
Provenance: fsspx.news
L'intérieur de l'église arménienne catholique située dans la province de Diyarbakir.

L´Eglise catholique en Turquie ne semble pas bénéficier de la loi sur la restitution des biens confisqués aux Fondations religieuses non musulmanes. Publiée le 27 août 2011, cette loi s´applique uniquement aux Arméniens, aux Grecs orthodoxes et aux Juifs, a précisé Rinaldo Marmara, attaché culturel et porte-parole de la Conférence épiscopale catholique turque, au Service d´Information Religieuse italien (SIR), le 6 septembre.

L´Eglise catholique n´a pas la capacité juridique pour récupérer ses biens. « Cette loi concerne les communautés minoritaires (grecque, arménienne, juive) qui ont leurs biens immobiliers enregistrés au nom de Fondations. Ces communautés, de nationalité turque, ont un statut légal à travers leurs Fondations. Ce qui n´est pas le cas de l´Eglise catholique latine, considérée comme une personnalité étrangère », a expliqué Rinaldo Marmara. Lors de la réunion de la Conférence épiscopale de Turquie, le 26 septembre, les évêques ont étudié la possibilité de récupérer les biens immobiliers perdus ces dernières années, avait annoncé son porte-parole. Le 22 octobre 2011, la Conférence épiscopale turque a annoncé à l´agence catholique Fides un « nouveau geste positif ».

En effet, le gouvernement turc du Premier ministre Tayyip Erdogan qui avait ordonné la restitution des biens confisqués aux Fondations religieuses depuis 1936, a décidé de restaurer différentes églises, synagogues et monastères existant en Turquie. Parmi les lieux de culte dont la restauration a été envisagée par les autorités gouvernementales figurent l´église arménienne catholique située dans la province de Diyarbakir, la plus grande synagogue de la province d´Edirne, l´église grecque de Taksiyarhis sur l´île de Cunda, de nombreux églises et monastères grecs de l´île d´Imbro, l´église syrienne d´Antioche et l´église gréco-catholique d´Iskenderun. De plus, l´église grecque orthodoxe de Saint-Nicolas, qui fut démolie en 1960, sera reconstruite à Bodrum (zone touristique du sud-ouest de la Turquie) sur la base d´un accord approuvé par le maire et par les membres de l´assemblée communale. 

(Sources : apic/sir/fides – DICI n° 243 du 28/10/11)