Une circulaire de la secrétairerie d’Etat contre la messe traditionnelle

13 Mars, 2021
Provenance: fsspx.news
La chapelle clémentine

Le blog Rorate Caeli publie une lettre de la première section de la secrétairerie d’Etat du Vatican, division des affaires générales, qui relègue la messe traditionnelle hors de la basilique vaticane.

La lettre est adressée au Commissaire extraordinaire de la fabrique de Saint-Pierre, aux chanoines du Vatican et au service de célébration liturgique de la Basilique.

La raison de la décision est « de donner une place plus centrale à l’écoute de la parole de Dieu et à la célébration eucharistique », et « pour assurer une atmosphère de recueillement et de décorum liturgique » aux messes célébrées dans la basilique.

Le document précise ensuite que « les messes individuelles sont supprimées », ce qui est déjà un abus criant. Des concélébrations sont ajoutées à celles qui se pratiquent déjà pour permettre à tous d’y participer.

Les concélébrations seront « animées liturgiquement » par des lecteurs et des chantres.

Les groupes de pèlerins accompagnés d’un officiant pourront célébrer dans les grottes du Vatican.

Enfin, la messe « de rite extraordinaire », autrement dite la sainte messe traditionnelle, est reléguée dans la chapelle Clémentine des grottes du Vatican, à 7h00, 7h30, 8h00 et 9h00 est-il précisé.

Les présentes dispositions doivent entrer en vigueur le 22 mars courant. Le fac-similé présenté semble bien provenir de la secrétairerie d’Etat.

Le rédacteur de Rorate Caeli commente : « La seule consolation est que la minuscule chapelle Clémentine, étouffante et sans fenêtre, est l’endroit le plus spécial de toute la basilique, c’est là que se trouve le coffre principal protégeant les reliques du Prince des Apôtres lui-même. »

La nouvelle, d’abord mise en doute, semble confirmée. Elle montre à quel point la messe traditionnelle est insupportable à ceux qui se sont attachés à la nouvelle. Ils ne peuvent souffrir ce qui leur apparaît comme un reproche, et qui attire aujourd’hui de plus en plus les fidèles et les prêtres.

Serait-ce le premier fruit de l’enquête sur la messe traditionnelle diligentée par la Congrégation pour la doctrine de la foi et dont les résultats sont maintenant entre les mains du Saint-Siège ? Toujours est-il que c’est le retour aux catacombes pour la Tradition, en plein cœur de Rome.