Vatican : un nouvel assistant de santé personnel pour le pape

22 Septembre, 2022
Provenance: fsspx.news

Le poste d’assistant de santé personnel du Saint-Père a été nouvellement créé. Le pape François y a nommé l’Italien Massimiliano Strappetti, a annoncé le Saint-Siège le 4 août 2022.

Infirmier, jusqu’alors coordinateur de la direction de la Santé et de l’hygiène au Vatican, il s’était distingué à l’occasion de l’opération du côlon du souverain pontife en juillet 2021. « Il m’a sauvé la vie ! », avait déclaré François lorsqu’il avait subi l’ablation de 33 centimètres d’intestin, à la polyclinique Gemelli de Rome.

Le pape a un médecin personnel – traditionnellement nommé « archiâtre » – Roberto Bernabei, en poste depuis février 2021, mais cette nouvelle fonction d’assistant de santé personnel vient compléter l’équipe médicale en charge du Saint-Père.

« Il a besoin d’une assistance plus assidue », confie une source vaticane, ajoutant qu’en créant ce nouveau poste, « il formalise une situation qui existait déjà ». Ainsi, François avait été accompagné d’un infirmier lors de son voyage au Canada, effectué quasi-intégralement en fauteuil roulant en raison d’importantes complications au genou.

Dans un entretien accordé à la station de radio espagnole COPE, publié en septembre 2021, François avait expliqué le rôle particulier joué par Massimiliano Strappetti dans l’intervention au côlon : « Il m’a dit : “Vous devez vous faire opérer”. Il y avait d’autres avis : “C’est mieux avec des antibiotiques…”.

« Mais l’infirmier m’a très bien expliqué. C’est un infirmier de notre service de santé, de l’hôpital du Vatican. Il est ici depuis trente ans, c’est un homme très expérimenté », avait précisé le souverain pontife. Agé de 53 ans, Massimiliano Strappetti a travaillé dans le département de réanimation de la polyclinique Gemelli, à Rome, avant de rejoindre le Service médical du Vatican.

Actif dans le secteur du bénévolat, passionné par son travail et extrêmement réservé, il avait assisté Jean-Paul II et Benoît XVI, précise le Corriere della Sera. Membre des services d’entraide ecclésiaux, il se dévoue pour soulager la souffrance de nombreux sans-abri qui vivent autour du Vatican.