Zimbabwe : l’Eglise propose sa médiation pour sortir de la crise électorale

11 Août, 2018
Provenance: fsspx.news
Emmerson Mnangagwa

La Conférence des évêques catholiques du Zimbabwe a proposé de servir de médiateur dans la crise survenue depuis la proclamation des résultats de l’élection présidentielle et législative, le 3 août 2018.

Les résultats proclamés le 3 août ont donné vainqueur le président sortant Emmerson Mnangagwa avec 2,4 millions de voix, soit 50,8 % des suffrages. Contre 2,1 millions de voix (44,3 %) pour son adversaire de l’opposition, Nelson Chamisa. Aux législatives, le parti du président emporte 144 des 210 sièges du parlement.

L’opposition a refusé de reconnaître ces résultats qu’elle estime truqués. Le mécontentement a même gagné la rue, où quatre personnes ont été tuées dans des heurts avec les forces de l’ordre.

C’est dans ce contexte que la Conférence des évêques du Zimbabwe a proposé sa médiation, exhortant les différents partis au calme.

Le président de la Commission Justice et Paix, Mgr Rudolf Nyandor, a proposé aux partis en conflit d’user de cet « espace de sécurité » proposé par l’Eglise, afin de « construire la paix, en incluant tout le monde et d’affronter les problèmes urgents et plus profonds auxquels le Zimbabwe est confronté ».