Audience du mercredi : « comme si nous allions au Calvaire »

Source: FSSPX Actualités

Le pape François poursuit son nouveau cycle sur la messe : lors de l’audience du 22 novembre 2017, il a abordé le thème de la messe comme "mémorial".

Dire que la messe est un mémorial, « ce n’est pas seulement un souvenir, non, c’est davantage : c’est rendre présent ce qui s’est produit il y a vingt siècles », a déclaré le Saint-Père.

Insistant sur la présence du Christ pendant la célébration, François a ajouté : « à la messe, nous sommes avec Jésus, mort et ressuscité, et il nous entraîne vers la vie éternelle ; à la messe, nous nous unissons à lui. Ou plutôt, le Christ vit en nous et nous vivons en lui ».

Faisant allusion à la dimension propitiatoire du sacrifice du Christ, le pape a rappelé qu’à la messe, « son sang, en effet, nous libère de la mort et de la peur de la mort. Il nous libère non seulement de la domination de la mort physique, mais de la mort spirituelle qu’est le mal, le péché qui nous prend chaque fois que nous tombons, victimes de notre péché ou de celui des autres ».

Et de conclure : « La messe, c’est cela : entrer dans cette Passion, cette mort, cette Résurrection et cette Ascension de Jésus ; quand nous allons à la messe, c’est comme si nous allions au calvaire, la même chose (…). Ce n’est pas un spectacle ».

Afin d'être plus complet, il est important de rappeler que, dans leur Bref examen critique du Novus Ordo édité en 1969, les cardinaux Ottaviani et Bacci avaient contesté la formule "Mémorial de la Passion et de la Résurrection du Seigneur" comme n'étant pas suffisamment exacte. Ils y rappelaient que "la Messe se réfère formellement au seul Sacrifice, qui est, en soi, rédempteur ; la Résurrection en est le fruit."

Lettre des cardinaux Ottaviani et Bacci à Paul VI

Bref examen critique