Brésil : Le pays a perdu au moins 9 millions de catholiques en 2 ans

Source: FSSPX Actualités

D’octobre 2014 à décembre 2016, le Brésil a perdu au moins neuf millions de fidèles catholiques, soit 6% des Brésiliens de plus de seize ans.

D’après une étude publiée par l’institut de sondage Datafolha en décembre 2016 et reprise par cath.ch le 12 janvier 2017, ils ne sont plus que 50% à se déclarer catholiques en 2016.

L’étude révèle aussi qu’un tiers des Brésiliens (29%) de 16 ans et plus se disent désormais évangéliques. La plupart affichent leur lien avec les évangéliques pentecôtistes (22%). Le sondage fait apparaître également que 14% des Brésiliens se déclarent « sans religion », 1% se définissant comme athées.

Datafolha précise que la plupart des départs vers les sectes protestantes se produisent avant 25 ans, et les « convertis » citent comme motif de leur changement : « une plus grande relation avec Dieu « (77%) et « le style de culte des nouvelles églises » (68%). Pourtant, d’après le P. Jorge González Guadalix qui commente le 8 janvier ce sondage, « tout ce que les plus rénovateurs demandent, se vit au Brésil depuis des décennies ». Sur le site hispanique InfoCatólica, le prêtre madrilène souligne que le pays a été « le siège des évêques considérés comme les plus progressistes », « la terre (…) de l’opposition frontale à tant de directives vaticanes. Le Brésil c’est l’Eglise du peuple, la libératrice, celle des compagnies de la fraternité. » Et de conclure avec lucidité : « Une telle Eglise devrait être un exemple et un miroir dans lequel il convient de regarder la catholicité universelle », mais c’est un modèle à « regarder, si l’on veut en finir avec l’Eglise catholique à court terme, pour ne pas dire très court terme ».

 (Sources : cath.ch/benoitetmoi/infocatolica)