Espagne : le crépuscule de la foi 

Source: FSSPX Actualités

L’Espagne semble frappée par une vague d’abandon de la foi. Si l’on en croit les chiffres publiés au mois de juin 2020, le nombre de catholiques recule fortement en seulement deux mois. 

L’enquête publiée au mois de juin 2020 par le Centre d’enquêtes sociologiques révèle des chiffres plus qu’alarmants : 61% des Espagnols se déclarent encore catholiques, soit cinq points de moins qu’en avril 2020. 

Comme il faut s’y attendre, les jeunes, privés de repères et n’ayant pas reçu d’instruction religieuse digne de ce nom, sont les plus touchés par la sécularisation et l’athéisme régnant. Parmi les 25-34 ans, ils sont seulement 36% à s’identifier comme catholiques, tandis que plus de 57% d’entre eux revendiquent une totale indifférence, quand ce n’est pas de l’hostilité envers la foi de l’Eglise. 

Signe supplémentaire de cette vague d’apostasie générale, la Conférence des évêques d’Espagne a annoncé dans le même temps avoir fermé, en 2019, pas moins de 32 monastères et couvents. C’est la conséquence directe de l’effondrement du nombre de religieux : moins 1408 en 2018, moins 1828 en 2019. 

Ces chiffres signifieront-ils pour l’épiscopat espagnol le début d’une remise en cause et d’un retour aux trésors de la Tradition ? Faute de réaction salutaire, la baisse du catholicisme semble inéluctable.