François : « réhabiliter la dignité de la politique »

Source: FSSPX Actualités

Le pape est intervenu le 1er décembre 2017 dans un message aux participants de la Rencontre des laïcs catholiques qui assument des responsabilités politiques au service des peuples de l’Amérique latine. Il a incité les catholiques à s'investir dans le domaine public.

Le pape a parlé de la politique comme « une forme élevée de la charité », se référant explicitement à l’enseignement de Pie XII en la matière, ajoutant que même dans certains cas « on peut considérer les politiques comme des "martyrs" pour le bien commun de leurs nations ».

Si la politique est « avant tout un service » qui ne doit pas servir à assouvir des ambitions personnelles, il ne faut pas pour autant, rappelle François, « opposer le service au pouvoir », car « personne ne veut d’un pouvoir impuissant ».

Dans un contexte de perte de crédibilité des partis, le pape en a appelé à « des politiques qui placent le bien commun devant leurs intérêts privés, qui ne se laissent pas effrayer par des grands pouvoirs financiers et médiatiques ».

François a déploré enfin le manque d’implication des catholiques en politique dans cette Amérique latine qui lui est si chère, remarquant au passage que beaucoup de responsables politiques qui se déclarent catholiques « montrent peu de cohérence avec les convictions éthiques et religieuses propres au magistère catholique ».

Il est heureux d'entendre le Saint-Père s'exprimer ainsi et demander la cohérence entre le service du bien commun de la cité et les convictions propres au magistère catholique. Encore faudrait-il qu'il montre l'exemple dans le service du bien commun de l'Eglise. Citons la confusion entretenue dans le domaine de la morale (accueil des homosexuels et accès des divorcés remariés à l'eucharistie) et de la doctrine : unité de l'Eglise, nécessité de la foi divine et catholique pour être sauvé, condamnation des erreurs de Luther et autres hérétiques et schismatiques.