Israël : les juifs fondamentalistes combattent physiquement les chrétiens

Source: FSSPX Actualités

Le logo du mouvement Lehava

Les chrétiens et les juifs messianiques sont confrontés à une hostilité croissante de la part des juifs fondamentalistes ultra-orthodoxes en Israël. Récemment, des militants des organisations Lehava et Yad Leahim ont tenté d’empêcher physiquement des personnes d’assister à une convention de juifs messianiques à Jérusalem.

Les organisations Lehava – qui signifie « flamme » – et Yad Leahim s’opposent à la présence chrétienne et au “prosélytisme” en Israël.

Lehava est une organisation israélienne dont l’objectif principal est de s’opposer aux mariages entre juifs et non-juifs, en particulier le mariage des femmes juives avec des hommes arabes (autrement dit, des Palestiniens). Yad Leahim est une organisation israélienne juive orthodoxe, luttant contre les sectes et les mariages mixtes en Israël.

Le maire adjoint de Jérusalem, Arieh King, a récemment pris la tête d’un groupe de juifs religieux scandant « missionnaires, rentrez chez vous » alors qu’un groupe de chrétiens se rassemblait au Mur occidental pour un service de prière.

Les forces de l’ordre israéliennes se sont rendues sur les lieux pour disperser les militants et assurer la sécurité de l’événement, ce qui a conduit à l’arrestation de l’un d’entre eux.

Arieh King s’est opposé à ce que « des missionnaires chrétiens organisent un culte et une cérémonie chrétienne en préparation d’un effort missionnaire destiné aux résidents israéliens ». King a également déclaré qu’il n’était pas opposé à la présence chrétienne en Israël en tant que telle, mais au prosélytisme chrétien.

Bien qu’il y ait depuis longtemps des incidents occasionnels d’hostilité et même de violence à l’égard des chrétiens en Israël, il y a eu une augmentation au cours des derniers mois.

Certains analystes estiment que l’augmentation de l’hostilité et de la violence est liée à l’actuelle coalition au pouvoir en Israël, qui est largement soutenue par des factions radicales qui protègent fermement le caractère juif orthodoxe d’Israël et s’opposent à la présence du christianisme sur la place publique.

Un certain nombre de personnalités israéliennes de haut rang ont condamné les violences contre les chrétiens, notamment le grand rabbin séfarade de Jérusalem et le chef du parti d’opposition au sein du gouvernement de la ville de Jérusalem.

Ces incidents surviennent dans un contexte de troubles civils persistants en Israël, où les protestations contre les réformes judiciaires proposées par le gouvernement israélien actuel ont donné lieu à des émeutes généralisées.