La cathédrale catholique Saint-Nicolas de Kiev enfin restituée

Source: FSSPX Actualités

Les communistes avaient transformé le bâtiment en siège du ministère de l’Intérieur de l’Union soviétique. Puis, dans les années 1980, l’autel a été retiré par les autorités soviétiques, qui ont installé un grand orgue et ont transformé la cathédrale en salle de concert.

Deuxième plus ancienne église de rite latin à Kiev

La cathédrale Saint-Nicolas est la deuxième plus ancienne église de rite latin de Kiev, après la co-cathédrale Saint-Alexandre.

Construite en style néogothique entre 1899 et 1909 par l'architecte Vladyslav Horodetskiy et le sculpteur Emilio Sala, c’est la seconde cathédrale catholique romaine de la ville. Elle est consacrée à saint Nicolas de Myre.

Consacrée en 1909, l’église a servi de lieu de prière et de culte aux fidèles catholiques jusqu’en 1938, date à laquelle elle a été fermée après avoir été saisie par le gouvernement soviétique.

Le site web de la Conférence épiscopale ukrainienne annonce qu’un accord a été conclu avec les autorités pour rendre la cathédrale Saint-Nicolas à l’Eglise, près d’un siècle plus tard. Le 1er juin 2022, elle redeviendra catholique.

Dans l’intervalle, le ministère ukrainien de la culture et de la politique de l’information, dans le cadre de ses compétences, facilitera la recherche d’autres salles de répétition et de concert pour la Maison nationale de l’orgue et de la musique de chambre et le déménagement de la Maison nationale de l’orgue et de la musique de chambre. L’Eglise devra assurer la restauration.

Grâce aux efforts conjugués des catholiques, la justice est enfin rétablie et le sanctuaire revient dans les mains de l’Eglise. Les évêques appellent à la prière et préviennent que « les mois à venir seront difficiles et il est important que les travaux de restauration soient effectués dans les délais prévus, que les échéances ne soient pas violées, que ces promesses soient tenues ».

Un chemin difficile vers la restitution

Même après la chute de l’Union soviétique en 1991 et l’indépendance de l’Ukraine, la cathédrale n’a pas été rétrocédée à l’Eglise catholique. Elle était supervisée par le département culturel de la municipalité locale, qui a fait valoir que l’église ne pouvait pas être restituée parce que l’orgue est trop grand et qu’il n’y aurait pas d’autre endroit pour le mettre.

Il y a toujours de bonnes raisons à trouver par mauvaise volonté…

Jusqu’à aujourd’hui, les catholiques devaient louer leur cathédrale pour pouvoir y célébrer la messe et d’autres services religieux, par son statut de salle de concert.