L’Avent à l’école de saint Bernard (18)

Source: FSSPX Actualités

La Sainte Famille - Le Titien

Ne croyez pas que ce que je vous dis sur l’avènement du milieu soit une invention de ma part.

Ecoutez, en effet, ce que Seigneur dit lui-même : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole et mon Père l’aimera et nous viendrons en lui » (Jn 14, 23).

Mais que veut-il dire par ces mots : si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ? J’ai lu ailleurs que « celui qui a la crainte de Dieu fera des bonnes œuvres » (Eccle. 15, 1). Or, il y a ici quelque chose de plus pour celui qui l’aime, car il est dit qu’il gardera sa parole. Mais où la gardera-t-il ? On ne peut douter que ce ne soit dans son cœur, selon ce mot du Prophète : « J’ai caché vos paroles au fond de mon cœur, afin de ne point vous offenser » (Ps. 118, 11).

Mais comment conservera-t-il ces paroles dans son cœur ? Suffit-il pour cela de les conserver par cœur, de mémoire ? A ceux qui la conservent ainsi l’Apôtre dira plus tard : « La science enfle » (1 Co. 8, 1). D’ailleurs, l’oubli efface bien vite ce que nous avons confié à la mémoire. Conservez donc la parole de Dieu de la même manière que vous savez conserver la nourriture du corps avec le plus de succès, car cette parole est-elle même un pain de vie, la vraie nourriture de l’âme. Or, le pain que l’on conserve dans la huche peut être pris par un voleur, mangé par les rats ou se corrompre en vieillissant. Si vous le mangez, il échappe à tous ces dangers. Eh bien, gardez de même la parole de Dieu, car on est bienheureux quand on la conserve (Lc 11, 28). Confiez-la donc aux entrailles mêmes de votre âme, si je puis parler ainsi, et faites-là passer dans vos affections et dans vos mœurs.

La Sainte Famille - Le Titien

Illustration :

Titre : La Sainte Famille

Auteur : Le Titien

Date : vers 1510