Les deux saints protecteurs de la Colombie

Source: FSSPX Actualités

Saint Louis Bertrand (à gauche) et saint Pierre Claver (à droite).

Du 6 au 10 septembre 2017, le Saint-Père accomplit un voyage apostolique en Colombie au cours duquel doivent être mis à l’honneur deux martyrs tués en « haine de la foi » : Mgr Jesús Emilio Jaramillo Monsalve et l’abbé María Ramírez Ramos. 

C'est l’occasion pour FSSPX.Actualités de revenir sur deux grandes figures historiques du catholicisme en Colombie : saint Louis Bertrand et saint Pierre Claver.

Saint Louis Bertrand

Ce religieux est connu pour être le premier saint ayant œuvré en Colombie. Il fut canonisé, en 1671, par le pape Clément X.

Luis Beltrán est né à Valence, en Espagne, en 1526. Il prend l’habit dominicain et part pour la Colombie en 1562 où son choix de vie s’oriente vers l’observance d’une stricte pauvreté pour être plus proche des indigènes.

Il déploie alors une intense activité apostolique, baptisant de très nombreux Indiens. Son procès en canonisation fait état du don des langues, lui permettant de se faire comprendre des populations locales.

« Il s’endormit comme un rayon de lumière », dirent ceux qui assistèrent à sa mort, en 1581.

Saint Pierre Claver

Saint Pierre Claver est fêté liturgiquement le 9 septembre. Le 10 septembre prochain, le pape François se recueillera sur le tombeau du prêtre jésuite catalan, à Carthagène des Indes. Le pape Jean-Paul II s’y était rendu lui aussi en 1986, affirmant dans son discours que le saint « brille d’une clarté spéciale dans le firmament de la charité chrétienne de tous les temps ».

Né en 1580, à Verdú, dans une famille de paysans espagnols, Pierre Claver fait de brillantes études chez les Jésuites avant d'entrer au noviciat de la Compagnie de Jésus à Tarragone, le 7 août 1602. Durant ses études de philosophie à Palma de Majorque, il se lie d'amitié avec saint Alphonse Rodriguez, un frère jésuite - portier du collège - qui lui parle fréquemment des nouvelles missions en Amérique. Ainsi grandit en lui le désir de partir en mission dans le Nouveau monde.

Pierre Claver se rend, en 1610, à Carthagène des Indes où il est ordonné prêtre en 1616 et se fait “esclave des Africains, pour toujours”. Dans ce port arrivent en effet des esclaves par centaines. Pierre Claver les nourrit, les soigne et les évangélise. Il aurait baptisé, dit-on, quelque 300.000 âmes. Il s’éteint en 1654.

C’est le pape Léon XIII qui le canonise en 1888. Ce pape avait pour lui une grande dévotion. Il ira jusqu’à dire qu’après la vie du Christ, aucune vie ne lui avait davantage « remué l’âme » que celle du grand apôtre saint Pierre Claver. Il l’a alors déclaré « patron universel des missions auprès des Noirs ».