Mois de saint Joseph (19) : sa vocation de cacher Jésus dans son enfance

Source: FSSPX Actualités

Pour entendre la grandeur et la dignité de la vie cachée de Joseph, remontons jusqu’au principe ; et admirons la variété des conseils de la Providence dans les vocations différentes.

J’en remarqué deux dans les Ecritures, qui semblent directement opposées : la première, celle des apôtres ; la seconde, celle de Joseph. Jésus est révélé aux apôtres, Jésus est révélé à Joseph, mais avec des conditions bien contraires.

Il est révélé aux apôtres pour l’annoncer par tout l’univers ; il est révélé à Joseph pour le taire et pour le cacher. Les apôtres sont des lumières pour faire voir Jésus-Christ au monde ; Joseph est un voile pour le couvrir, et sous ce voile mystérieux on nous cache la virginité de Marie et la grandeur du Sauveur des âmes. Si bien que Jésus entre les mains des apôtres, c’est une parole qu’il faut prêcher, et Jésus entre les mains de Joseph, c’est une parole cachée, et il n’est pas permis de la découvrir.

Les divins apôtres prêchent si hautement l’Evangile, que le bruit de leur prédication retentit jusqu’au ciel ; et Joseph, au contraire entendant parler des merveilles de Jésus-Christ, il écoute, il admire et se tait.

Jacques-Bénigne Bossuet, Premier panégyrique de saint Joseph.