Pourquoi le Rosaire est-il si important à notre époque ?

Source: FSSPX Actualités

Le rosaire est vital pour nous en tant que chemin parfait pour pénétrer les mystères de Jésus a travers Marie. C’est un raccourci pour entrer dans le mystère de Notre-Seigneur. En particulier pour les hommes et femmes affairés d’aujourd’hui, le rosaire est le moyen le plus simple de méditer notre foi : peut-être pas tous les mystères, mais certainement les plus essentiels mystères de notre foi, les plus nécessaires à notre salut.

Les mystères joyeux – la venue du Christ dans ce monde – nous manifestent que le centre de la création n’est pas l’homme (contrairement au culte moderne de l’homme) ; que notre paradis n’est pas la terre ; et que notre but n’est pas cette courte vie, mais le Christ Notre Seigneur, présent parmi nous. Les mystères joyeux fixent notre regard sur Lui et nous aident à vaincre la tentation de mettre les mensonges et illusions du monde au centre de nos vies. 

Les mystères douloureux nous montrent la manière selon laquelle nous devons vivre sur la terre : « Portez votre croix chaque jour » ! C’est là la grande loi d’amour qui consiste à s’oublier soi-même et à s’offrir à la gloire de Dieu et pour le salut des âmes, en nous identifiant nous-mêmes aux souffrances de Notre-Seigneur. 

Enfin les mystères glorieux nous montrent le but de nos vies : non les succès terrestres, mais la gloire éternelle méritée par la Résurrection de Notre-Seigneur. Au sein de ces trois séries de mystères nous avons l’essentiel de notre vie spirituelle : la fondation (Emmanuel – Dieu est avec nous), la voie (Via Crucis) et le but (gloire éternelle). De cette manière le rosaire nous illumine et nous libère des dangers de cette vie où nous arpentons des chemins trompeurs qui mènent à la perdition.

Les papes l'appelaient souvent l'arme de la chrétienté. Ainsi le pape Pie XI dans son encyclique Ingravescentibus Malis (29 septembre 1937) appelait le Rosaire « une arme très puissante pour chasser les démons, pour conserver l’intégrité de la vie, pour acquérir plus facilement la vertu, en un mot pour obtenir la véritable paix aux hommes ».

Le Pape Pie XI continue dans cette encyclique : « Le saint rosaire ne sert pas seulement puissamment à triompher des blasphémateurs de Dieu et des ennemis de la religion, il est également un stimulant et un aiguillon pour la pratique des vertus évangéliques qu’il procure à nos âmes. Et avant tout, il alimente la foi catholique, qui refleurit précisément par l’opportune méditation des saints mystères et élève les esprits jusqu’aux vérités révélées par Dieu ».