Royaume-Uni : les catholiques déçus par le gouvernement

Source: FSSPX Actualités

L'archevêque de Liverpool, Mgr Malcolm McMahon, a déploré que le gouvernement britannique renonce à une promesse de campagne visant à faciliter l'ouverture de nouvelles écoles catholiques.

Le gouvernement de Theresa May a annoncé le 10 mai 2018 qu'il renonçait à honorer l'une de ses promesses de campagne : celle de lever le plafond des admissions dans les écoles confessionnelles, qui interdit pour l'instant aux écoles privées catholiques d’admettre en leur sein plus de 50% d’élèves de confession catholique. Ce qui de facto a pour effet d’empêcher l'ouverture de nouvelles écoles catholiques.

Au lieu de modifier le plafond des admissions, le gouvernement a déclaré qu’il permettait l'ouverture de nouvelles écoles confessionnelles choisissant à leur gré leurs élèves, à deux conditions : ces nouveaux établissements devront en partie se subventionner eux-mêmes, et ils seront placés sous la tutelle directe du gouvernement local.

L’archevêque de Liverpool s’est indigné du revirement du gouvernement : « dans son projet électoral, le Parti conservateur s'était engagé envers les catholiques à supprimer la règle injuste qui empêche de facto l'ouverture de nouvelles écoles libres catholiques », a rappelé Mgr McMahon.

Le prélat anglais déplore : « aujourd’hui, le gouvernement ne tient pas sa promesse, il a rompu l'engagement pris envers les six millions de catholiques de notre pays, et a ignoré les dizaines de milliers de catholiques qui ont fait campagne sur ce thème ». Une fois de plus se vérifie l’adage selon lequel « les promesses électorales n’engagent que ceux qui les écoutent ».