O felix culpa : l’histoire méconnue de la première messe en Australie

23 Novembre, 2019
Provenance: fsspx.news
La cathédrale Sainte-Marie de Sydney.

C’est à une erreur judiciaire qu’est due la première célébration de la messe en Australie, à l’aube du XIXe siècle, lorsqu’un jeune prêtre irlandais est envoyé en exil sur un continent où le catholicisme n’a pas droit de cité. 

James Dixon est né en 1758 dans une famille du comté de Wexford (Irlande). Attiré par le zèle sacerdotal du curé de la paroisse, le jeune homme décide de servir l’Eglise en répondant à l’appel divin. 

Il achève sa formation dans les prestigieux séminaires de Salamanque et de Louvain avant de  retourner en Irlande, où il est nommé vicaire dans la paroisse de Crossabeg, dans le comté de Wexford, sur ses terres natales, dont rien ne semblait devoir troubler la tranquillité. 

Las ! En 1798, une sédition populaire éclate à Dublin et dans les environs, qui voit catholiques et protestants former une alliance de circonstance afin de mettre un terme à la domination de la couronne britannique en Irlande. 

Condamné à mort puis banni dans une colonie pénitentiaire 

L'une des batailles de ces Irlandais unis, celle de Tubberneering, se déroule à Wexford, près du village de l’abbé Dixon. Accusé sans preuves d'avoir combattu aux côtés des insurgés, le jeune prêtre est condamné à mort par un tribunal militaire, mais la peine est commuée en un bannissement à vie à Botany Bay, aux antipodes de l'Ile des saints. 

Botany Bay est le nom d'une colonie britannique de la Nouvelle-Galles du Sud, fondée sur la côte est de l’Australie dix ans plus tôt, nonb loin de Sydney. S’y déverse le trop-plein des prisons surpeuplées de Londres, où s’entassent des détenus de droit commun. 

Lorsque l’abbé Dixon arrive dans la colonie pénitentiaire en 1800. Le catholicisme y est encore hors la loi, alors que les déportés catholiques irlandais représentent environ un dixième de la colonie. 

Afin d’apaiser la colère des catholiques, privés de sacrements et toujours plus nombreux depuis 1798, le gouverneur de Botany Bay obtient du Saint-Siège l’autorisation de solliciter le ministère de l’abbé Dixon. 

C’est ainsi que la première messe catholique en Australie est célébrée à Sydney, le 15 mai 1803. Les vêtements liturgiques sont fabriqués à partir de rideaux, tandis que le calice est forgé en étain. 

Moins d'un an plus tard, une rébellion éclate à Botany Bay. La loi martiale est proclamée, et la pratique du catholicisme se trouve de nouveau interdite jusqu’en 1816, au motif que des catholiques irlandais y ont participé. Entre-temps, l’abbé Dixon est libéré : il retourne dans sa ville natale de Wexford en 1808, où il mourra en 1840. 

En 2019, les catholiques représentent 23% de la population australienne et constituent la religion la plus importante du pays.