Pologne : l’Epiphanie redevient une grande fête populaire

24 Janvier, 2018
Provenance: fsspx.news

Cela fait 7 ans que la fête de l’Epiphanie est à nouveau un jour férié en Pologne, et son succès populaire ne faiblit pas. Cette année encore, les autorités civiles ont recensé 1,2 million de participants dans 660 villes.

Pendant plus de 50 ans, le 6 janvier a été une journée presque comme une autre en Pologne. A partir de 1960, sous le régime communiste, il a fallu travailler en ce jour de grande fête chrétienne. Mais depuis 2011, les choses ont changé et les Polonais redécouvrent, avec faste, la signification de la visite des rois mages à l'Enfant Jésus.

Les Polonais se rendent en masse à la messe qui est redevenue d’obligation. Ils achètent traditionnellement de l’encens et de la craie. L’encens est brûlé dans chaque maison et la craie sert à inscrire sur la porte de son logement les initiales des trois rois mages, Gaspard, Melchior et Balthazar. En polonais, cela s’écrit « KMB » (le « G » de Gaspard, devenant un « K »). « Ce petit signe extérieur doit faire prendre conscience aux gens qui passent devant cette maison, qu’ici vivent des chrétiens, c’est-à-dire des gens qui ont accepté le Christ et qui vivent avec lui au quotidien », témoigne pour l’AFP le P. Marcin Bielicki, vicaire de la paroisse Saint-Michel Archange de Varsovie. Un fidèle, interrogé également par l’agence de presse française, explique que cette coutume lui a été transmise par ses parents, qui eux-mêmes l’avaient reçue de leurs propres parents : « et c’est très important pour moi », conclut-il.

Une tradition plus récente est en train de prendre son essor : c’est la reconstitution du périple des rois mages dans les rues des villes et des villages. C’est un succès qui grandit chaque année, les écoles catholiques y prennent part, ainsi que le clergé. Comme le rappelle reinformation.tv, ces cortèges se développent dans tout le pays : 6 municipalités polonaises y participaient en 2011, 24 en 2012, 97 en 2013, 187 en 2014, 319 en 2015, 420 en 2016, 515 en 2017, 644 cette année en Pologne et 16 à l’étranger.

Le cortège de Varsovie, la capitale du pays, a lieu depuis 2008; il a rassemblé cette année 80.000 personnes autour de trois crèches vivantes avec, bien évidemment, les personnages des rois mages. Quand a sonné l’Angélus de la mi-journée, la procession a démarré au son des chants religieux entonnés par la foule. Des centaines d’enfants ont répondu à l’appel, escortant les rois mages. Dans le centre de la ville, c’est l'archevêque de Varsovie, le cardinal Kazimierz Nycz, qui accompagnait les fidèles. Le mot d’ordre des cortèges des rois mages était, en cette Epiphanie 2018, « Dieu est pour tout le monde ».