Pologne : les évêques contre « la dépravation dans les écoles »

27 Septembre, 2019
Provenance: fsspx.news
Mgr Marek Mendyk.

Dans un « Appel aux parents concernant la dépravation dans les écoles », Mgr Marek Mendyk a mis en cause la « soi-disant éducation contre la discrimination (sexuelle) ». Le président du Comité de l’éducation catholique de la Conférence épiscopale polonaise (KEP), prévient les parents qu’un enfant ne peut pas participer à des cours d’éducation sexuelle « sans le consentement exprès de ses parents ou de ses tuteurs légaux ». 

L’évêque auxiliaire de Legnica, en Basse-Silésie précise dans cet appel qu’« il vaut la peine de s’intéresser à ce qui se passe dans les écoles, au type d’activités organisées, aux personnes qui les organisent et aux contenus proposés ». 

La politique du maire de Varsovie, Rafal Trzaskowski, engagé pour « la non-discrimination des gays et lesbiennes » est particulièrement concernée. L’homme politique de gauche a signé une « charte des droits des homosexuels, bisexuels et transsexuels (LGBT) », et demande que les élèves soient formés selon cette charte. 

Jarosław Kaczyński, président du parti au pouvoir Droit et justice (PiS), a publiquement réagi et affirmé que la récente déclaration sur les droits des LGBT du maire de Varsovie était « une attaque contre les familles et les enfants polonais ». Il a qualifié la déclaration de Rafal Trzaskowski de tentative de « sexualisation précoce des enfants ». 

La Conférence épiscopale polonaise propose sur son site internet un modèle de déclaration écrite que les parents pourront fournir aux écoles. Si la volonté des parents n’est pas respectée, l’institution publique compétente sera appelée à intervenir, et les évêques annoncent qu’ils s’efforceront de défendre systématiquement les droits de l’enfant dans les procédures civiles.