Sang du Christ, consolation dans les larmes, ayez pitié de nous

09 Juillet, 2019
Provenance: fsspx.news

Il y a les saints dans le ciel : ce sont les hauteurs de l'Eglise de Jésus-Christ. Il y a les pécheurs nouvellement convertis sur la terre; ceux-ci forment les vallées les plus profondes de l'heureuse contrée de la grâce de la rédemption. 

Il y a des âmes qui souffrent dans le purgatoire, dans cette région mystérieuse de peine et de repos, de souffrance et d'amour. Elles habitent sous la terre, et cependant elles sont sur le chemin du ciel. 

Le pays où elles se trouvent est vaste et populeux ; c'est un territoire gagné sur l'enfer par le Précieux Sang, et les peines que l'on y souffre ne sont pas éternelles : c'est une détention et non pas un exil, et cette détention est un artifice merveilleux de miséricorde, une de ces inventions si tendres et si nombreuses du Précieux Sang. 

Il y a des souffrances sur la terre : ces souffrances terrestres aussi, le Précieux Sang les allège, il les illumine, il les sanctifie, il les couronne, il les glorifie, et il sait y faire trouver un tel charme, que ceux qui ont bu profondément au calice du Précieux Sang, par un changement étrange et tout à fait nouveau à la nature, ont soif de plus grandes souffrances encore. 

Ainsi, ces deux extrémités de la souffrance, sous la terre et au-dessus de sa surface, appartiennent à l'empire du Précieux Sang. Si nous regardons autour de nous, nous voyons l'empire du Précieux Sang s'étendre de tous côtés à perte de vue.