Suisse : le Trésor de l'Abbaye de Saint-Maurice exposé au Louvre

28 Février, 2014
Provenance: fsspx.news
Chef-reliquaire de saint Candide (environ 1165).

A l’occasion des 1500 ans de l'Abbaye de Saint-Maurice (Valais), fondée en 515 dans la vallée du Rhône, une année jubilaire s’ouvrira solennellement le 22 septembre 2014, pour se clôturer le 22 septembre 2015. 

Au préalable l'exposition de plusieurs objets du Trésor de l'Abbaye de Saint-Maurice (Suisse, Valais) aura lieu les 1er et 2 mars prochain à la cathédrale Notre-Dame de Paris, puis le Musée du Louvre accueillera les pièces majeures du Trésor du monastère valaisan, du 14 mars au 16 juin 2014. L'Abbaye de Saint-Maurice d'Agaune a été fondée en 515 par le prince burgonde Sigismond, converti de l'arianisme au catholicisme par saint Avit, évêque de Vienne, et fut d'abord un monastère de moines ; il a été solennellement inauguré le 22 septembre 515.

Précédant la fondation monastique, une basilique avait été élevée pour recueillir les restes des martyrs de la Légion thébaine et leur chef Maurice, morts par fidélité à leur foi au défilé d’Agaune sous le règne de Dioclétien et Maximien (285-291). Le premier Abbé de la nouvelle institution, Hymnémode, venu de Grigny, au sud-ouest de Lyon, mourut au début de 516. Son successeur l’Abbé Ambroise (516-520), venu de la région lyonnaise, du monastère de l'Ile-Barbe eut la charge de construire une nouvelle basilique et d'y organiser la psalmodie perpétuelle, de jour et de nuit ; cette Laus perennis sera la grande caractéristique du monastère d'Agaune au point que, lorsqu'elle fut instituée plus tard dans divers monastères des Gaules, on prit toujours soin d'indiquer que c'était à l'imitation d'Agaune : ad instar Agaunensium.

A l'époque carolingienne, au IXe siècle, les moines furent remplacés par des clercs ou chanoines qui vivaient probablement selon la Règle fixée en 817 par le Concile d'Aix-la-Chapelle ; cette Règle était inspirée des règlements édictés par saint Chrodegang, évêque de Metz de 742 à 766, pour le Chapitre de sa cathédrale. Depuis les premiers siècles de sa fondation, l’Abbaye de Saint-Maurice a voué un soin particulier à son Trésor, préservé des incendies, des pillages et des tempêtes politiques.

Cet ensemble de pièces uniques au monde par leur facture et leur histoire témoigne de l’attachement porté à l’Abbaye par des pèlerins de grand prestige, rois et dignitaires du Moyen Age, venus prier sur les reliques du martyr Maurice et de ses compagnons d'Egypte. L’exposition intitulée « Le Trésor de l’Abbaye de Saint-Maurice d’Agaune » se tiendra dans l’aile Richelieu du musée du Louvre et retracera l’histoire de l’Abbaye et la constitution de son Trésor, évoquant le passé romain d’Agaune et sa christianisation. Des chefs-d’œuvre de l’orfèvrerie mérovingienne et carolingienne tels que le magnifique vase de sardoine dit de saint Martin, le coffret reliquaire du prêtre Teudéric ou l’aiguière « de Charlemagne », sans équivalents en France, célèbrent la mémoire de saint Maurice.

Vénérés par la maison de Savoie, comme en témoigne le chef reliquaire de saint Candide, saint Maurice et ses compagnons le seront aussi par saint Louis.

Reliquaires, tissus précieux, manuscrits et archives évoquent les richesses spirituelles d’une communauté qui, avec ses 1500 ans de présence continue sur ce site, est la plus ancienne d’Occident.

Informations pratiques pour l’exposition au Louvre : Tous les jours de 9h à 18h, sauf le mardi ; nocturnes, mercredi et vendredi jusqu’à 21h45. Accès avec le billet d’entrée au musée : 12€