Tchéquie : l’Eglise proteste contre une pièce blasphématoire

25 Avril, 2018
Provenance: fsspx.news
Mgr Dominik Duka.

En Tchéquie, l’Eglise catholique n’entend pas laisser bafouer l’honneur du Christ. Ainsi le cardinal-archevêque de Prague et primat de Tchéquie, Mgr Dominik Duka, a réagi au nom de tous les catholiques contre une pièce de théâtre blasphématoire jouée à Brno, la deuxième ville du pays.

La pièce incriminée s’intitule « Notre violence, votre violence ». Montée par Oliver Frljić, cette œuvre a pour ambition affichée de « mettre en scène l’hypocrisie d’une Europe riche qui laisse mourir les migrants à ses frontières ». La réalité est sensiblement différente puisqu’on voit un acteur jouant le rôle du Christ abusant d'une femme de confession musulmane enroulée dans un drapeau rouge communiste… D'origine bosniaque, le metteur en scène collectionne les œuvres provocantes, pour lesquelles il a bien évidemment été loué par les critiques et récompensé par l'intelligentsia des festivals.

En raison du soutien appuyé de la ville au festival présentant cette pièce ordurière, le cardinal Duka a annoncé que l’Eglise ne participerait pas aux festivités prévues par la municipalité pour le centième anniversaire de la naissance de la Tchécoslovaquie.

Le primat de l’Eglise catholique en Tchéquie a de plus dénoncé, au nom de tous les évêques du pays, une pièce outrageante « bradant le christianisme et ses idéaux », véritable « insulte » faite à tous les Tchèques.