Un fragment de la crèche retrouve le chemin de Bethléhem

13 Décembre, 2019
Provenance: fsspx.news

Le 30 novembre 2019, la foule des fidèles se pressait pour accueillir la précieuse relique que le pape François a décidé de donner à la Custodie de Terre Sainte, à Bethléhem. Le fragment du berceau de l’Enfant Jésus est désormais exposé dans l'église Sainte-Catherine, adjacente à la basilique de la Nativité.  

Noël avant l’heure : Mgr Pierbattista Pizzaballa, administrateur apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem, ne cachait pas sa joie devant cette « grande et agréable surprise ». Nul en effet n’avait été prévenu de l’arrivée de la relique pour le début de l’Avent, ce temps liturgique qui prépare à la fête de Noël. 

A ses yeux, ce geste du Vatican constitue « un signe supplémentaire de la grande courtoisie et de la profonde attention que le pape François a pour l'Eglise de Terre Sainte. Le retour de la relique est comme un cercle qui se referme », un retour aux sources. 

Offerte au VIIe siècle par saint Sophrone, patriarche de Jérusalem, au pape Théodore Ier (642-649), au moment même où l’islam naissant menaçait la Terre sainte, la relique reposait dans la basilique Sainte-Marie-Majeure, à Rome. Il s’agit d’un morceau de la structure de bois de la crèche originelle de Bethléem, précise le père Francesco Patton, custode de Terre Sainte, qui ajoute que le pape Théodore avait des racines palestiniennes. 

Confiée à la garde de la Custodie de Terre Sainte, la relique qui mesure un centimètre de large sur 2,5 centimètres de long, repose désormais dans l’église Sainte-Catherine. 

Le maire de Bethléhem, Anton Salman, a voulu rappeler que l’événement trouvait son origine dans la visite au Vatican de Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, en décembre 2018. Ce dernier avait demandé au souverain pontife le retour de la relique à Bethléem. Si cette demande est avant tout politique, il est à souhaiter que sa réalisation soit l’occasion d’un témoignage de foi dans le mystère de l'Incarnation et de nombreuses conversions au catholicisme.