Venezuela : faute d'hosties, les fidèles contraints à la communion spirituelle

10 Mars, 2018
Provenance: fsspx.news

Au Venezuela, beaucoup de fidèles ont été invités, le dimanche 25 février 2018, à une communion uniquement spirituelle dans plusieurs paroisses de l’Etat de Mérida, dans le nord-ouest du pays. La raison est uniquement matérielle, la farine étant devenue un produit rare. Pour tenter d’y remédier, les évêques ont demandé aux fidèles d’apporter ce qui leur reste de farine pour que les religieuses puissent confectionner le pain eucharistique.

Les produits les plus recherchés au Venezuela sont le lait en poudre, la margarine, le sucre, l’huile de maïs, le fromage, les pois, les lentilles, le riz, la farine de blé, le pain, les pâtes, la semoule de maïs, le café et la mayonnaise. Dans ce même Etat de Mérida, en 2013, les hosties et le vin avaient manqué, contraignant beaucoup de prêtres à se fournir à Cucuta, ville colombienne frontalière.

Les pénuries sont fréquentes au Venezuela. « J’ai passé toute ma journée à chercher du sucre », racontait pour Le Figaro en 2013 une habitante d’un quartier chic de Mérida : « J’ai fini par renoncer. » Selon l’agence cath.ch, la malnutrition toucherait déjà un très grand nombre d’enfants dans ce pays où 73% de la population est catholique mais dont le régime politique est toujours socialiste.